Été
Bercée entre les rivières et les collines

Les sports organisés

par Maude-Emmanuelle Lambert
2016

 

 


L’équipe de Hockey de Quyon, 1906-1907. Rang avant, de gauche à droite : Herby Moyle, Billy Boland. 2e rang, de gauche à droite : Frank Doyle, William Pimlott, Pug Pimlott, Angus McLean (plus tard propriétaire du traversier de Quyon), Pete Moran. Rang arrière, de gauche à droite : Eddy Grant, Milliard Walsh, Frank Kennedy.


 

Le hockey, histoire d’une tradition pontissoise

Pour plusieurs, la vallée de l’Outaouais est le berceau du hockey au Canada. Le Pontiac ne fait certainement pas exception, là où une longue tradition de ce sport s’est établie. La construction d’une patinoire couverte à Shawville vers 1912 (probablement l’une des toutes premières de la vallée de l’Outaouais supérieur) contribue à la vitalité du sport et à la création de nombreuses équipes dans la région[1]. Au tournant du siècle, en 1902, Quyon a déjà une équipe de hockey. Une ancienne carte postale montre également l’équipe des Quyon Pets en 1908, formée de jeunes garçons de 12 ans et moins[2]. Les parties se tiennent vraisemblablement sur la rivière, puis plus tard sur un anneau de glace, comme le laisse entendre Gervase O’Reilly, un résident de Quyon :

« Quyon hockey teams, they played on the ice out here on the river; they never had a covered arena like Shawville. Quyon was a hockey town. They also played a lot of lacrosse here »[3].

« As a young lad, I played bush hockey. I knew I’d never make the big time. But I loved skating and playing hockey. A good skater? Well, I thought I was. We used to wear out the rink here every Saturday night. Open air, of course. Skaking with the girls. (…) I loved it. We didn’t have music »[4].

05-03_quipe_de_Hockey_rcipiendaire_du_Cahill_Shield.jpeg


L’équipe de hockey de Quyon récipiendaire du Cahill Shield lors du Pontiac County Senior Hockey Championship. Rang arrière, de gauche à droite : Billy Boland (vice-president), Ellis Smiley, Garnet Caldwell (president), Earl Kilgour (ou Killoran, coach), Hector Thérriault (Therrien), Cliff Taber (manager). 2e rang, de gauche à droite: Gilmor Dowe (Daoust), Alan Martineau, Harry Chevrier (avec le Cahill Shield), Vil Caldwell, Jimmy Dowe (Daoust). Rang avant : Arthur (Cottie) Chevrier et Mel Caldwell. Source : Archives du Pontiac.



Toutefois, l’âge d’or du hockey dans la municipalité de Pontiac semble être les années 1920. En 1929, l’équipe de Quyon remporte le Cahill Shield lors du Pontiac County Senior Hockey Championship[5]. C’est la première fois qu’une équipe de Quyon remporte ce titre. Lors des quarts de finale pour le Citizen Shield, qui récompense la meilleure équipe intermédiaire des différentes ligues de l’Ottawa District Hockey Association (ODHA), l’équipe poursuit sur sa lancée, battant l’équipe intermédiaire Hull Vimy, champion en titre de la division du District de

Hull[6]. Elle se qualifie du coup pour la demi-finale lors de laquelle elle doit affronter l’équipe Notre Dame d’Ottawa. Quant à l’équipe qui remportera la finale intermédiaire, elle aura la chance d’affronter l’équipe des Ottawa Shamrocks, championne senior de l’ODHA dans un match dont l’issue permettra de se qualifier pour les séries éliminatoires de la Coupe Allen, division Est. Malheureusement, par manque de fonds, l’équipe de Quyon ne peut participer à l’affrontement contre Notre Dame et doit déclarer forfait[7].

On trouve aussi, dans les années 1930, une petite équipe à Wyman, les Wyman Maple Leaf! Formée notamment de Jim Pritchard et Edey Campbell à la défense, de Vincent Kilroy à l’attaque avant et de Bob Pritchard dans les buts, elle est dirigée par S. Wyman MacKechnie, assisté de Fred Hutchison. L’équipe joue sur des ruisseaux gelés ou sur une patinoire aménagée dans la cour de Hutchison durant la saison 1931-32. Elle saisit toutes les occasions possibles de disputer des matchs contre des équipes de Quyon, Shawville et Fitzroy Harbour[8].

En 1932, l’équipe de Quyon, toujours dans la catégorie intermédiaire, gagne le Trophée P.H. Mossop de la Lower Pontiac Intermediate Hockey League (un trophée remis de 1928 à 1939, du nom du commanditaire, un concessionnaire d’automobile de Shawville)[9]. Le Quyon Hockey Team remporte à nouveau le titre de champions de cette ligue en 1936. L’équipe est dirigée par Alf Smith, joueur à la retraite des Ottawa Silver Sevens (équipe qui évoluait à Ottawa avant les Sénateurs) et gagnant de la Coupe Stanley. Intronisé au Temple de la renommée du hockey en 1962, il est un résident estival de Wyman depuis son enfance. Tous joueurs de hockey, certains de ses six frères ont joué pour les Ottawa Silver Sevens[10]. En 1939, la Lower Pontiac Hockey League est formée de quatre équipes : Shawville, Elmside, Bristol et Quyon.

La Deuxième Guerre mondiale est une période creuse pour le hockey, mais par la suite ce sport reprend de plus belle ses droits. Dans les années 1950, une ligue de hockey de fermiers (Farmers’ Hockey League) est active. Elle regroupe seulement des équipes du canton d’Onslow (voire peut-être d’Eardley) soit les 7th Line Dairy Kings (Onslow-nord), les Radford, l’équipe de Beechgrove et celle de Wyman. Les parties sont disputées à l’aréna de Shawville deux fois par semaine[11]. L’équipe d’Onslow-nord, les Dairy Kings, semble dominer le hockey de cette petite ligue et remporte de nombreuses victoires[12]. Dans les années 1960, cette ligue s’est consolidée et s’étend, en plus de Quyon, à d’autres villages et hameaux dont Luskville, Elmside et Otter Lake[13]. Vers la fin des années, Shawville et Carson’s (possiblement une équipe commanditée par une entreprise) s’ajoutent à la ligue[14].

05-06_Flyers_de_Quyon_-_1953.jpeg


Les Flyers de Quyon, 1953. Source : Archives de Shawville

 

Lors de la saison 1951-52, les Quyon Flyers remportent le Pontiac Intermediate Hockey Championship sous la direction d’Al Martineau[15]. En 1968, l’équipe répète son exploit et gagne à nouveau le titre. Elle se rend en finale de l’Ottawa District Hockey Association (ODHA) dans la division intermédiaire B[16]. L’équipe gagne contre Embrun, mais est défaite face aux Beavers de Cornwall[17]. En 1978, les Quyon Flyers (catégorie 30 ans et plus) décrochent le trophée de la division B, lors du Annual Oldtimers Hockey Tournament qui oppose des équipes du Québec et de l’Ontario. Des membres de l’équipe remportent les titres de meilleur défenseur (Roy Soucie), meilleur compteur (Allan Brady et Lorne Fitzgerald) et meilleur gardien de buts (Art MacIntyre)[18].

Des tournois de hockey sont également organisés dans le cadre des carnavals d’hiver de Quyon et de Luskville qui respectivement se tiennent depuis les années 1950 et 1980. Au fil des ans, ces équipes se sont aussi engagées dans l’amélioration de leur communauté. Ainsi, en 1980, les Quyon Good timers, une ligue de garage, remettent un chèque de 800 dollars à l’hôpital communautaire du Pontiac pour l’achat d’un moniteur cardiaque; une somme qu’ils ont amassé lors d’une partie amicale avec les Flying Fathers de Shawville[19]. Les Luskville Nugents, quant à eux, participent aux tournois de hockey récréatifs de Fort Coulonge (Fort Coulonge Recreation Association Hockey Tournament). L’équipe remporte d’ailleurs le tournoi en 1980 lors d’un match victorieux disputé contre les Petawawa Posties[20].

À partir de la fin des années 1970 jusque dans les années 1990, Quyon a sa propre ligue de hockey (la Quyon Hockey League) dans laquelle évoluent plusieurs équipes dont la Marcotte’s BP Station et les McColgan’s[21]. Au début des années 2000, on trouve au sein de cette ligue, l’équipe Pontiac Ice et Atkinson’s Bar, deux entreprises de Shawville ainsi que Gavan’s (du nom du célèbre établissement)[22]. En 2001, les « Almost Famous » (anciennement les Underdogs) de Quyon retournent pour la deuxième fois au Championnat de hockey de rue (Street Hockey Championship), à San Diego[23]. La même année, la patinoire longtemps située à l’endroit où se trouve les terrains de soccer est relocalisée à son emplacement actuel[24].


Les sports de balle : baseball, fastball et soccer

Si Quyon a son propre club de badminton, le Quyon Badminton Club (composé notamment de Lester McCann, Laurie MacKechnie, Gervase O’Reilly, etc.) dans les années 1950, c’est surtout le baseball et le fastball (balle rapide) qui remportent le plus de succès dans la municipalité[25]. En 1959, Quyon fait partie de l’Upper Ottawa Valley Baseball League aux côtés de Shawville, Campbell Bay, Sheenboro, Vinton et Otter Lake[26]. Quyon a également une équipe mineure, les Quyon Little Leaguers [27]. Lors d’un tournoi à Luskville en 1981, plusieurs équipes se démarquent. Les Quyon Ranch décrochent le titre dans la division A, contre une autre équipe de Quyon, les Quyon All Stars. Les équipes de Quyon, toutes catégories d’âges reprennent bientôt le nom de l’équipe de hockey locale, les Quyon Flyers.

En 1995, les Quyon Flyers, équipe mixte de la catégorie 9 à 11 ans dirigée par Cecil Dumont et Ron Armitage, décrochent le titre de champion dans la division A, lors des finales du Recreational Association’s Pontiac Ball League[28]. À la fin de la décennie, alors que le baseball mineur dans le Pontiac connaît un léger fléchissement au niveau des inscriptions, ce sport demeure fort populaire dans la municipalité. À Quyon, on compte en 1999 deux équipes chez les plus jeunes et une chez les 13 à 15 ans[29]. Un nouveau système d’éclairage est également installé à la suite d’une campagne de financement réalisée par différents organismes de la communauté tels que le Quyon Citizen’s Committee[30].

Depuis 2008, les Quyon Combat Flyers jouent au sein de la ligue de balle rapide de la grande région d’Ottawa (Greater Ottawa Fastball League) qui comprend six autres équipes, soit Ottawa, Stittsville, Carp, Fitzroy Harbour et Kars[31]. En 2015, la Quyon Minor Ball league est

composée d’équipes de Quyon et de Shawville. Elle comprend pour chaque groupe d’âge des équipes provenant des deux villes. Ainsi, dans la catégorie T-Ball et 7 à 9 ans, on trouve deux équipes, dans celle des 10 à 12 ans il y a deux équipes pour Shawville et une pour Quyon. Dans les 13 ans et plus, il y a deux équipes, l’une de Quyon et l’autre de Shawville[32].

La Quyon Sports and Recreation Association est l’organisme qui, avec l’aide indispensable de bénévoles, rend possible ces activités estivales chez les jeunes. Aussi, proposé par cet organisme, et plus récemment par Groupe Action Jeunesse (Luskville), le soccer a connu une grande popularité au Québec depuis les années 1980. Sous forme organisée, ce sport fait son apparition en 1996 dans la municipalité, à l’initiative de Jan de Haan, un joueur et coach d’origine hollandaise ayant fondé des clubs à Pembroke et Aylmer[33]. Plus de 120 enfants s’inscrivent à la première saison et un terrain spacieux est aménagé par les bénévoles sur le site accueillant, une fois l’an, la foire de Quyon[34]. Bien établi dans les années 2000 et 2010, le soccer à Quyon et Luskville connaît une moyenne d’inscription se situant autour de 80 à 90 enfants[35].

 


 

[1] Frank Finnigan, Sr., « I Knew by the Time I Was Nine », dans Joan Finnigan, Some of the stories I told you were true (Deneau Publishers & Company, 1981).

[2] « Quyon Pets », The Equity, 23 mars 2011.

[3] Témoignage de Gervase O’Reilly (Quyon, Canada), « Horses, Horses, Horses ‒ And a Horse Railway », dans Joan Finnigan, Tallying the Tales of the Old-timers (General Store Publishing House, 1998), p. 134.

[4] Ibid.

[5] « This was an intermediate, later Senior B, hockey league in the Pontiac region of Quebec just west of Ottawa. It played in the Ottawa District Hockey Association ». Voir « Pontiac League », Ice Hockey wiki.

[6] « The Ottawa Citizen (newspaper) contributed plaques to be given to the hockey champions of the Ottawa District Hockey Association at the various levels. This was given to the intermediate champions », dans « Ottawa Citizen Shield (intermediate) », Ice Hockey wiki. Voir aussi « 1928-29 Ottawa District Senior Playoffs », Ice Hockey wiki.

[7] S. Wyman MacKechnie, « Good Old Days! », The Equity, s. d.

[8] S. Wyman MacKechnie, « Wyman Maple Leaf hockey reunion », The Equity, 27 août 1980; S. Wyman MacKechnie, « Good Old Days! », The Equity, s. d.

[9] « The P. H. Mossop Trophy (1928). A brief history », The Equity, s. d.

[10] S. Wyman MacKechnie, « Good Old Days! », The Equity, s. d. Voir aussi Souvenir of the Centennial, 1875-1975.

[11] « Dairy Kings Tie Two in This Weeks Farmers Feature », The Equity, 17 janvier 1957; « Radford Gainging Points Still Leads Farmers’ League », The Equity, 28 février 1957.

[12] « Seventh Line Dairy Kings Win First Game in Farm Finals », The Equity, 6 mars 1958; « Farmers League Champs », The Equity, mars 1960.

[13] « Farm League Hockey. Elmside in Finals Against Quyon – Luskville Winners », The Equity, mars 1962.

[14] « Farm League Hockey Standings », The Equity, février 1968.

[15] « First Quyon Flyer hockey team », The Equity, 11 mars 1981.

[16] Geoff McColgan, « Quyon Hockey League », The Equity, 2 avril 1959.

[17] « Banquet to honor Pontiac Champions », The Equity, 2 mai 1968.

[18] « Quyon Thirty Plus », The Equity, 22 février 1978.

[19] « The Flying Fathers here next week », The Equity, s.d.; « Quyon Good Timers », The Equity, 26 mars 1980.

[20] « Final wind-up of Pontiac hockey », The Equity, 9 avril 1980.

[21] « Quyon Hockey League Winners », The Equity, 4 mai 1977; Sylvia Bakker, « McColgan’s takes Quyon hockey league », The Equity, 2 avril 1997.

[22] Dave Moore, « It’s down to Pontiac Ice and Atkinson’s in Quyon league finals », The Equity, 28 février 2001; voir aussi « Baie Pontiac Campbell’s Bay-Litchfield champs », The Equity, 3 avril 1996.

[23] Dave Moore, « Quyon Break Out team off to coast », The Equity, 25 juillet 2001.

[24] Entrevue avec monsieur Minor Chevrier, octobre 2015.

[25] « Quyon Badminton Club Final Dinner », The Equity, 29 mai 1958.

[26] « Shawville and Quyon Split Double Header », The Equity, 2 juillet 1959.

[27] « Little League Champions », The Equity, 17 septembre 1964.

[28] Dave Moore, « Flyers clip Calumet in a big way », The Equity, 30 août 1995.

[29] Dave Moore, « Numbers down for Minor Ball », The Equity, 21 avril 1999.

[30] Paul McGee, « Light Cash », The Equity, 23 juin 1999.

[31] Scott Campbell, « Pontiac’s only fast and furious ball games », The Equity, 27 juin 2012.

[32] Diana Desabrais, « Quyon Minor Ball teams celebrate successful season », The Equity, 19 août 2015.

[33] Sylvia Bakker, « Soccer to start in Quyon », The Equity, 28 février 1996.

[34] Sylvia Bakker, « Vandals tear up new Quyon soccer field », The Equity, 29 mai 1996; « Quyon soccer kicks off », The Equity, 29 juin 1996.

[35] Leah Miller, « Quyon soccer gets under way », The Equity, 11 mai 2005; Wilber McLean, « Season concludes for Quyon soccer group », The Equity, 27 août 2008; Wilbur McLean, « Soccer season wraps up in Quyon », The Equity, 15 juillet 2009.